Les milieux humides au Québec

Les milieux humides au Québec.

Quels sont les enjeux?
Les milieux humides, comme par exemple les tourbières, les marécages et les étangs, font partie des écosystèmes les plus productifs de la planète. Pourtant, leur nombre a chuté drastiquement depuis les dernières années et le Québec ne fait pas exception. Selon une étude mandatée par le gouvernement du Québec en 2012, les milieux humides représentent environ 12,5 % de la superficie totale du Québec dont 7,5 % sont situés au sud du 52e parallèle. Le sud de la province est la partie la plus touchée quant à la perte et la perturbation de milieux humides. Bon nombre de chercheurs s’entendent pour chiffrer cette perte entre 40 % et 80 % depuis les cinquante dernières années. Les raisons pour de telles pertes ou perturbations sont multiples et incluent principalement les activités agricoles, mais également les activités industrielles et commerciales de même que le développement résidentiel.

Que doit-on faire?
Afin de trouver une solution à cet enjeu environnemental criant, le gouvernement du Québec désire élaborer une nouvelle loi sur la conservation et la gestion durable des milieux humides et hydriques au Québec. L’adoption d’une telle loi viendrait complémenter la Loi sur la Qualité de l’Environnement (LQE) en matière de préservation de milieux humides au Québec.

Pour le moment, afin d’éviter, de minimiser ou de compenser toute perturbation envisagée, Québec exige l’obtention d’un certificat d’autorisation (LQE, art. 22 et 31.5) préalablement à tous travaux prenant place dans un milieu humide.

Suite à l’analyse du dossier, le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques du Québec peut réclamer au requérant de fournir une étude supplémentaire, afin de juger de l’acceptabilité du projet, ou des mesures de compensations dans le cas où une perturbation serait envisagée.

NOUS POUVONS VOUS AIDER
Il est souvent difficile de savoir s’il y a présence d’un milieu humide sur un site pour lequel des travaux sont prévus. Réaliser des travaux dans un milieu humide sans l’obtention préalable d’un certificat d’autorisation peut être lourd de conséquences. Par exemple, Québec pourrait exiger la restauration des milieux perturbés en cas d’infraction.

Les spécialistes de TERRAPEX ENVIRONNEMENT peuvent vous aider dans vos projets et vos prises de décisions. Nous formons une équipe multidisciplinaire qui maîtrise parfaitement les exigences réglementaires face à toutes demandes de certificats d’autorisation requis pour les activités en milieux aquatiques, humides et riverains. Nous sommes en mesure d’accompagner nos clients tout au long du projet et d’en assurer la conformité tout en respectant l’échéancier et les coûts alloués.

Solutions web par